Newton Virus : Un virus design pour Mac

Apple, Misc, Software, Videos · Par · 7 years

Déjà présenté sur Geek and Hype il y a plusieurs mois, le Newton Virus est maintenant disponible en téléchargement. Le principe est simple : copiez le fichier malicieux sur une clé USB, insérez-la sur un Mac puis installez l’application. Environ 30 secondes après que l’utilisateur ait repris le contrôle de son ordinateur, ses icônes et sa barre de menu se mettront à tomber comme si elles étaient soumises à la gravité. Sans danger, amusant et réelle œuvre d’art ! A découvrir en photos et vidéos dans la suite de l’article… Prix : 7 $.

newtonvirusmacbook

newtonvirususbkey

newtonvirususbkeyplugged

Partagez cet article !

14 réactions

  1. Un virus!!! D’après la procédure que vous décrivez, pour moi ça ressemble à n’importe quel autre programme un peu fun. J’ai du suivre la même procédure pour installer le screensaver qui simule de l’eau dans mon écran. Alors au-delà du coup de pub douteux, et en restant sur l’idée d’un programme malicieux qui s’installe tout seul, de façon dissimulée et sans aucune confirmation consciente de l’utilisateur, je suis désolé, mais il n’existe toujours pas de virus pour Mac. En tout cas, ce truc n’en est pas un!

  2. “Au sens strict, un virus informatique est un programme informatique écrit dans le but de se propager à d’autres ordinateurs en s’insérant dans des programmes légitimes appelés « hôtes ». Il peut aussi avoir comme effet, recherché ou non, de nuire en perturbant plus ou moins gravement le fonctionnement de l’ordinateur infecté. Il peut se répandre à travers tout moyen d’échange de données numériques comme l’internet, mais aussi les disquettes, les cédéroms, les clefs USB, etc.”

    Je pense que la définition de Wikipédia suffit. :)

  3. Et il est où le programme hôte dans le cas de Newton? Qui plus est, cette définition correspond aussi à Google Desktop par exemple, qu’il est possible d’installer en parallèle avec un programme hôte. Pour moi cette définition de Wikipédia est tout sauf exhaustive et représentative de l’idée que le commun des mortels se fait d’un virus. Pour moi ce serait un virus s’il s’installait tout seul quand tu mets la clé par exemple. Or il me semble que MacOSX ne permet justement pas ça? Qui plus est, l’installation de programmes requiert un compte administrateur et donc une saisie de password si l’utilisateur connecté n’est pas administrateur.

    Bref, je persiste, au-delà du coup marketing et des réminiscences du passé où les virus remplaçaient tout l’écran par des têtes de mort, ce truc est bidon. Mais c’est bien, ça donnera encore l’occasion de remballer du PCiste frustré quand il lira cette intox colportée ici et là. ;o)

  4. Tu sais Sébastien, je suis un vrai fanboy Apple (voire même pro-Mac), donc s’il fallait faire une quelconque leçon ce serait plutôt au troll qui viendrait dire “bouh ça existe alors les virus sur Mac”, pas à moi. :)

    J’ai avant tout utilisé le terme “virus” car il s’agit d’une partie du nom du programme, mais également d’une application proche du fonctionnement de ceux-ci. S’il ne s’agit évidemment pas d’un virus destructeur, c’est bel et bien quelque chose fonctionnant à peu près comme tel.

    Keep cool et ne te prends pas la tête pour le titre d’un article. ;)

  5. Pas question de se prendre la tête, mais c’est vrai que par les temps qui courrent, le sensationalisme de toutes les formes de presse a tendance à m’agacer légèrement. Alors que tu relaies l’info OK, pas de souci. Après chacun en fait ce qu’il en veut. Mais que tu amplifies l’effet de titre pour attirer artificiellement du curieux comme les gars de troika le font eux-mêmes, et sans même y mettre ton grain de sel de “Apple fanboy” pour au moins remettre en question la légitimité de l’info, je trouve que c’est un peu facile.

    C’est ce qui différencie un journal d’informations d’un tabloid, qui différencie aussi un bon blog d’un trou noir pour revenus publicitaires… Mais tu vas peut-être me dire que c’est “à peu près” la même chose.

  6. Loin de moi l’idée d’avoir voulu faire un titre sensationnel juste par l’utilisation du terme “virus”.

  7. Sensationnalisme? On sait tous que Joffrey est un pro pomme et que son blog marche du tonnerre ( ça fait un moment que je suis là) alors les titres à sensation je ne pense pas qu’il en ait besoin vois tu… ( et pourtant j’suis pas le dernier à critiquer les produits de ses articles ^^) Plus : pas de virus pour mac? mdr heureusement que tu es là, tu me fais démarrer la journée de bonne humeur. C’est bien la première fois que j’entends ça ahah !

    PS: 7$ pour une petite application je trouve ça cheros…

  8. ouf j’ai bien cru qu’il pouvait y avoir des virus sur Mac. Réputation toujours intacte. En tout cas ça doit être marrant, mais je suis aussi d’accord que payer 7$ n’en vaut pas le coup

  9. Grospoisonaujambon

    Assez amusant mais c’est dommage compatible que MACos(biensur…), c’est assez amusant il faut dire mais je crois que mac risque de rigoler de ce genre de chose plus trés longtemps si MACos continue de gagner des adeptes …
    Pour cela Macos n’est pas beaucoup mieux loti que windows (systémes propriétaire).

  10. A ce propos, je n’ai jamais vraiment compris pour il n’y avait pas de virus sur Mac, si quelqu’un pouvait m’expliquer…

  11. En fait Grospoisonaujambon, ça n’a pas grand chose à voir avec système fermé ou ouvert. L’ouverture permet certes de fixer les failles de sécurité des browsers beaucoup plus rapidement par exemple, mais si ce n’était que ça, et pour répondre à AxlWxl par la même occasion, avec tous les concours de hacking que les éditeurs d’antivirus ont organisé avec de très gros prix à la clé, un vrai virus pour Mac existerait déjà. En fait, c’est une question de conception même du système. Comme Linux, MacOSX est basé sur un noyau Unix qui a l’extrême amabilité d’isoler chaque programme les uns des autres en mémoire, ce que ne fait pas le noyau de Windows. Et comme le noyau de Windows a le même défaut depuis Windows NT4, et que réécrire un noyau est une tâche extrêmement lourde, c’est la principale vulnérabilité de Windows. Je simplifie un peu, mais l’idée est là.

    C’est aussi pour ça que malgré la popularité grandissante du Mac et l’attrait toujours plus grand pour le titre du premier hacker à avoir créé un virus pour Mac, il n’en existe toujours aucun. Il existe un cheval de Troie qui s’installe avec certaines versions crackées (pas bien!) de Photoshop, mais dans la mesure où l’installation de Photoshop requiert le mot de passe administrateur, c’est un peu comme les fichiers exécutables en pièce jointe: on ne pourra jamais rien faire contre l’imprudence des gens. Et pour la petite histoire, à un concours de hackers récemment, une équipe avait soit disant montré leur vrai virus Mac, avant qu’on découvre qu’ils utilisaient une version modifiée et fragilisée du noyau de MacOSX pour leur démonstration.

    Just my 2 cents.

  12. ça ne sert strictement à rien :)

  13. Grospoisonaujambon

    Bah bien que comme tu le dit les systémes unix sont plus sécurisé , je ne doute pas un instant que des petits malins arriveront a trouver des failles , c’est pour cela que MacOS peut risquer gros (je dit bien “peut”), ce que les systèmes comme bsd et linux risque moi de part la diversité des distributions (pas les mêmes version des programmes … ) et du fait de la réactivité a régler les failles .

    Je ne dit pas que MacOS n’est pas sécurisé mais il risque beaucoups plus que les systèmes libres ;) .

  14. excellent!!! ;)


Écrire un commentaire