Bugatti Veyron 16.4 Super Sport

Gear, Luxury · Par · 6 years

Avec son record de vitesse de 431 km/h, la Veyron 16.4 Super Sport du français Bugatti est manifestement aussi puissante que son nom laisse l’imaginer. Pas moins de 1200 chevaux (200 de plus que le modèle original) propulsent le bolide, qui sera dévoilé au public au concours d’élégance de Pebble Beach durant le mois d’août. À découvrir en photos dans la suite de l’article… Prix non communiqué.

Partagez cet article !

8 réactions

  1. Je suis amoureux de la Veyron depuis toujours ! et avec 200 ch de plus c’est toujours mieux ! Mais je suis pas trop fan des couleurs.. Perso en cabrio blanche ça me va très bien ! Je suis pas trop fan de son nouveaux toit , sur l’enceint le moteur était plus visible c’est plus sympa surtout un moteur de camion comme celui de la Veyron !

    Le prix de cette merveille devrait êtres très proche des 2 millions a mon avis..

  2. Le prix, c’est +- 2m€ ^^’
    Sinon, je trouve que ce modèle pert un peu de l’incroyable classe qu’a une Bugatti Veyron normale ^^
    mais bon, celle ci n’est pas fait pour être belle, elle est fait pour être rapide, fonction qu’elle rempli apparemment à merveille ^^

  3. On peut la voir à l’œuvre dans l’émission Top Gear S15E05 (Original Air Date—25 July 2010)

    Prix annoncé dans l’émission : 1,6M Pounds => 1,92M Euros (Taux du 07Aout 7h20 UTC)

  4. Moins de classe? Normal, c’est une édition sport! Perso j’aime particulièrement la peinture qui renforce agressivité de la voiture!
    L’intérieur est magnifique! Je valide! ^^

  5. La voiture est plutôt sympa, trop chère pour moi mais sympa! :P
    Mention spéciale pour l’intérieur de la voiture et les couleurs

  6. The luxury is in the name and ground level makes Bugatti Veyron the queen of the road.

  7. Cool, une Veyron GTI :o)

  8. Hi,

    I quite like the colour combination, translating into a sports car with a classic feeling to it, which for me is the best of both worlds.
    That’s why I also like the Bentley Continental GT and the Wiessmann.

    Best regards,

    José


Écrire un commentaire